Il est précieux de pouvoir compter sur l’aide de quelqu’un pour mieux comprendre sa vie et pour améliorer sa manière d’être et de s’engager. Cet accompagnement des personnes est au cœur de la mission d’Huguette Ostiguy, m.i.c., impliquée en counselling pastoral au Malawi.

Par Huguette Ostiguy, m.i.c.

Je suis partie pour la Zambie, Afrique, en 1973. J’avais 30 ans. J’ai vite plongé dans l’univers de la femme africaine. Au Centre communautaire de Chikungu, la formation intégrale des jeunes filles passait par des cours d’alphabétisation, de cuisine, de couture, d’artisanat, d’agriculture et, bien sûr, de catéchèse. Ce furent des années pendant lesquelles j’ai partagé la vie et les valeurs des gens, des années de travail intense et de merveilleuses découvertes. Comme celles d’ailleurs que j’ai vécues au Malawi, à l’école Marymount de Mzuzu. J’étais alors directrice d’une résidence où demeuraient près de 400 pensionnaires, des jeunes filles appelées à jouer un rôle important dans les transformations sociales du pays. Depuis 1993, je travaille en counselling pastoral dans le diocèse de Mzuzu. Aujourd’hui, regardant le chemin parcouru, je perçois des constantes dans mon travail missionnaire : ma présence auprès des femmes et des jeunes et ma solidarité avec eux […]

(Le Précurseur, Vol. XLIV, Avril-Mai-Juin 2001, p.04)